Que ressent mon bébé pendant une césarienne ? Va-t-il souffrir ?

Que ressent mon bébé pendant une césarienne ? Va-t-il souffrir ?

Outre les neuf mois de grossesse, l’accouchement est aussi le moment le plus attendu de toute femme. Bien que certaines mamans accouchent par voie basse, d’autres doivent passer par une césarienne. D’innombrables femmes se demandent alors si leur bébé va souffrir durant cette opération. Voici la réponse et quelques conseils pour mieux prévoir son accouchement.

Suivre une césarienne bienveillante pour limiter la souffrance du bébé

L’approche bienveillante en césarienne est une démarche qui consiste à mettre en place certaines techniques permettant de limiter le traumatisme lié à l’accouchement durant l’opération en question. Elle aide la maman à être autonome et à répondre aux besoins émotionnels et psychologiques de son enfant. Elle permet d’accoucher et d’attendre un bébé en toute sérénité. Cette pratique favorise absolument la rencontre entre la mère et l’enfant. De plus, elle apprend la maman à contrôler efficacement son diaphragme, ses muscles abdominaux et son périnée. À noter que la patiente ne peut fournir des efforts expulsifs efficaces pour faire naître son bébé comme lors d’un accouchement par voie naturelle. Cette approche lui permettra quand même de fournir une poussée progressive et répétée comme lors d’un accouchement vaginal.

Ce suivi permettra également de s’assurer de la bonne évolution de la grossesse. Les diverses séances permettent de bénéficier de certaines solutions pour que le bébé ne souffre pas pendant la césarienne. Elles aident de même à tisser un lien de confiance en vue de l’accouchement. Il convient de savoir que chaque patiente est unique. Toute femme possède son propre parcours. Elle doit donc recevoir un soin adapté à sa situation. Pour cela, il est recommandé de contacter un bon gynécologue à Nice. Ce dernier est réputé pour être un bon accompagnateur pour toute femme attendant son bébé.

Le bébé ressent certaines douleurs

Position non-favorable, accouchement prématuré, diamètre du bassin trop petit, etc., tous ces cas indiquent qu’un accouchement par césarienne doit être planifié. Ce qui n’est toutefois pas une chose facile pour la plupart des mamans. La santé de leur bébé est au cœur de leurs préoccupations. D’après quelques études, cette opération permet tout de même de sauver leur vie et celle de leur enfant. Cependant, il est difficile de savoir si le bébé souffre ou non lors du déroulement de l’opération. Il a été juste prouvé qu’une mauvaise oxygénation ou la souffrance fœtale peut l’angoisser et provoquer certaines douleurs chez le petit.

Certains professionnels de la naissance indiquent également qu’accoucher par une césarienne ou subir une extraction par ventouse cause certaines douleurs au bébé. La césarienne crée d’ailleurs un stress supplémentaire, mais cela peut dépendre de la maman. Il est de même très probable que le bébé somnole durant le travail, tout comme lors d’un accouchement vaginal. Et c’est au moment de l’expulsion qu’il se réveille. Ce qui est toutefois très rare. Fort heureusement, toutes les mamans peuvent préparer leur accouchement grâce à l’existence de l’approche bienveillante en césarienne. Celle-ci s’avère avantageuse pour éviter les souffrances du bébé. Elle offre en outre divers autres avantages à la maman.

Related Post